Culture en auge

Un paysage en miniature

Utilisées depuis des décennies, les auges permettent de créer de véritables paysages qui changent au des saisons.

La première auge nous viendrait d’Écosse. Une femme, pensant vaincre ainsi l’alcoolisme de son époux, aurait planté des joubarbes dans un petit tonneau à bière. Par la suite, les Anglais ont remarqué que certaines plantes qui demandaient des conditions spécifiques mais peu de soins, poussaient mieux dans de gros contenants. Ils ont alors utilisé les mangeoires et auges à eau des animaux pour réaliser des milieux de culture spécifiques.

Après avoir récupéré tous les vieux bains et éviers, ces contenants se faisant rares, ils ont développé « l’hypertuf ».  Ce mélange de ciment et de matériaux naturels (tourbe et gravier) a été mis au point à la suite d’observations sur les besoins des plantes alpines faites lors d’excursions dans les Alpes.

Pour construire une auge vous avez besoin de :

  • 2 parties de ciment pur
  • 3 parties de perlite
  • 3 parties de mousse de tourbe brune (sèche)

Vous ajoutez de l’eau jusqu’à obtenir une pâte rugueuse qui vous coulez dans un moule.

Où placer une auge?

Celle-ci doit être placée dans un endroit éclairé et aéré soit pavé, patio, marches ou rocher.

Pour en faire un élément décoratif ou un point focal, l’auge doit -être posée sur des briques ou sur une roche. Il est important qu’il ne se fonde pas avec le pavé. Un principe veut que le haut de l’auge soit surélevé de 45 à 60 cm de la surface où elle repose. La surélévation évite de boucher les trous de drainage et facilité l’aération.

Il ne faut pas placer une auge sous un arbre ou sous le rebord d’un toit qui dégoûte.

Fabriquer ou acheter une auge?

Il est toujours possible de fabriquer une auge, mais c’est un procédé laborieux qui peut prendre jusqu’à quatre mois. Avant d’entreprendre cette aventure, il vous est suggéré de pratiquer la culture des plantes alpines. L’expérience que vous en tirerez, vous guidera sur la composition, la texture et la structure des composantes d’une auge.

De nombreux modèles et dimensions d’auges sont commercialisés à partir de 40$. Attention, il ne faut pas remplacer le type de contenant par un matériaux synthétique : les plantes en souffriraient.

Le mélange de sol pour la plantation des alpines

Le mélange de croissance qui convient à la plupart des plantes alpines doit être le plus pauvre possible. Il est préparé à l’avance en mélangeant :

  • 2 parties de gravillon lavé (0.3 à 0.6 cm)
  • 1 partie de sable grossier (0.5 à 1.3 mm)
  • 1 partie de sol à empotage

L’auge est aussi remplie de la façon suivante :

  1. Couvrez le trou de drainage avec un grillage ou des pots cassés
  2. Ajoutez le gravier grossier jusqu’à un quart du volume de l’auge
  3. Couvrez d’humus grossier sur une épaisseur de 2 à 3 cm pour empêcher que le mélange de sol plus fin ne coule à travers le gravier.
  4. Tout en plaçant vos plantes et les éléments décoratifs, ajoutez le mélange de croissance que vous avez préparé. Celui-ci doit être compacté au fur et à mesure.
  5. Réservez 2 à 3 cm pour placer une couche de finition en dessous du feuillage et tout spécialement autour de la couronne de la plante.

Pourquoi utiliser les plantes alpines?

Le but recherché lors de la plantation d’une auge est de créer un petit paysage. Pour ce faire, on utilise des plantes qui poussent lentement et qui fleurissent à différents moments des saisons de croissance.

Si vous utilisez des couvre-sol ou des plantes de rocaille, celles-ci envahiront l’auge. En installant les plantes appropriées, vous n’avez pas à modifier la plantation tous les ans. De plus, les plantes alpines offrent des textures de feuillage souvent persistant que l’ont n’obtient pas chez les plantes de rocaille. En sol pauvre, les plantes alpines cherchent à développer leurs racines profondément. Plus celles-ci se développent, plus le feuillage fait des réserves en eau. Aussi, plus le sol est pauvre, plus le plant est compact et plus il fleurit.

À l’automne, l’auge doit être placée dans un endroit où la pluie verglaçante ne touchera pas le feuillage. Ce type d’intempérie est le pire ennemi des plantes alpines. Les risques de pertes peuvent être minimisées en installant un géotextile ou en les recouvrant de neige. Il est aussi possible de rentrer l’auge à l’abri dans un endroit frais (garage, portique, galerie couverte). Si elles ne reçoivent pas d’eau et de verglas pendant l’hiver, les plantes alpines survivent à des froids sibériens.

Quelles plantes à utiliser en auge?

Bien des avantages

Les auges étant constituées en grande partie de matériaux naturels, mousses et lichens s’installent sur les parois extérieures en moins d’un an. Rapidement, le jardin miniature ainsi créé peut être déplacé à volonté, au gré de la floraison des plantes. Un grand avantage de la plantation des plantes alpines en auge réside dans leur permanence et dans leur peu d’entretien.