Avant une installation de fosse septique, il faut réaliser une étude écologique.

La méthodologie à suivre est la suivante :
Les principaux groupements végétaux sont caractérisés selon les pourcentages de recouvrement estimés de chacune des espèces de plantes vasculaires ayant au moins 1 % de recouvrement, pour chacune des trois principales strates végétales.
Ces trois strates sont : la strate arborescente, la strate arbustive et la strate herbacée. La strate arbustive comprend parfois des espèces arborescentes à l’état de juvéniles, c’est-à-dire mesurant moins de 5 mètres de hauteur. La strate herbacée comprend aussi parfois les sphaignes, qui ne sont pas des espèces vasculaires, mais qui peuvent dominer cette strate, dans les milieux humides.

Les milieux humides sont délimités selon la méthode botanique experte, c’est-à-dire par les trois principaux groupes de critères retenus par le MDDEP, 2006. Ces trois principaux groupes de critères identifiant la ligne naturelle des hautes eaux (LNHE) sont :
– les critères botaniques : la limite de prédominance supérieure à 50 % des plantes aquatiques sur les plantes terrestres, d’après les listes des plantes obligées ou réputées facultatives des milieux humides du Québec méridional (ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, 2008); cette notion de prédominance s’appliquant là où les espèces aquatiques ou le nombre d’individus de plantes hydrophytes sont dominants
– les critères biophysiques : la limite d’érosion des berges, la limite de la ligne de débris délaissés par les crues, la limite supérieure des marques d’usure ou de marques de stagnation de l’eau sur l’écorce des arbres, la limite supérieure de litière noirâtre à la surface du sol, la limite supérieure des arbres dont les racines sont saillantes hors du sol, les cuvettes stériles
– les critères hydrologiques: la présence d’eau au sol au printemps, en été ou en automne, les sols saturés d’eau, détrempés ou spongieux, la présence d’eau ou de ruisseau sous roches.

Les espèces de plantes vasculaires menacées ou vulnérables ou susceptibles d’être ainsi désignées au Québec étaient également recherchées. Elles font partie de la liste officielle du MDDEP (Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec, 2008).

Pour plus d’information, consultez cette page.

Comments are closed.

Search
Categories
Links: