Archive for August, 2014





Offre numéro : GJ-2487

Botanique-Marjo-0918-rb (2)

Le candidat doit être capable d’aider dans un jardin de plantes alpines ou d’assister dans les excursions pour la caractérisation des milieux humides : 

M Larochelle est une entreprise individuelle œuvrant au maintien de la diversité des espèces et des écosystèmes. Elle offre des services dans les domaines de l’horticulture, de la botanique et de la gestion de l’environnement.
Pour information, Mr Larochelle commença sa carrière au Ministère de l’Agriculture du Canada, Division de la recherche en biologie des plantes et des sols. Il s’impliqua par la suite, jusqu’en 1979, au Jardin Botanique de Montréal dans diverses activités horticoles, dont la banque de semences. Ces
travaux l’amenèrent à se spécialiser en biologie des semences aux États-Unis. Après y avoir travaillé douze ans dans diverses pépinières (Leach Botanical Garden, Portland ; Alpina Research Foundation, Seattle ; etc.), il revint au Canada au début des années 90. L’absence de fournisseurs de graines indigènes au Canada le décida à occuper ce créneau et se mit donc à cultiver ces plantes. Son entreprise, implanté chez lui à Gatineau (Québec) propose aujourd’hui des services diversifiés dans plusieurs domaines :
Ø La production horticulture : Mr Larochelle possède plus de 30 ans d’expertise sur les technologies de la semence. Il produit depuis 20 ans des semences de plantes vivaces, alpines et indigènes qu’il revend, pour leur pureté et qualité, par le biais d’internet. Il s’agit d’ailleurs du seul producteur de plantes alpines au Québec.
Ø L’évaluation environnementale de projet: La réalisation d’études environnementales est souvent nécessaire pour réaliser un projet domiciliaire, industriel, municipal, etc. La plupart de ses missions sont les suivantes :
– Délimitation et caractérisation des milieux humides, des cours d’eau et autres éléments
sensibles présents sur les lots à développer ou à mettre en valeur ;
– Inventaire des espèces rares et menacées ;
– Rédaction de rapports ou d’avis scientifiques ;
– Rédaction de cahiers des charges (mesures d’atténuation, etc.).
Généralement, Mr Larochelle produit des relevés botaniques à titre de consultant-expert pour des firmes d’ingénierie spécialisées dans ce domaine. Ce type de service représente plus de 600 hectares de milieux inventoriés par an.
Ø L’aménagement écosystémique du territoire et en génie environnemental : Les activités humaines perturbent voir même détruisent les habitats naturels. Certains aménagements sont donc nécessaires pour conserver ou améliorer la qualité des habitats de la faune et de la flore. Mr Larochelle intervient régulièrement en tant que consultant expert auprès de municipalités ou de firmes d’ingénierie afin d’apporter des recommandations pour la restauration des milieux.
Ø Transfert de connaissances et témoignage-expert : Mr Larochelle propose pour les citoyens, les municipalités et les entreprises des ateliers de formation (état de santé des écosystèmes, faune et flore à statut, application des politiques, etc.) et des conférences. Il forme régulièrement des biologistes à la caractérisation des plantes de milieux humides et à la recherche de plantes menacées dans le cadre de projet de développement domiciliaire.
De plus, il conçoit et gère actuellement une base de données horticoles en libre-service; il s’agit d’un atlas sur la flore botanique et horticole, sur les plantes décoratives, comestibles, médicinales.
De même, son entreprise contribue à l’avancement des sciences environnementales par la production d’articles, de mémoires, d’analyse et de rapports sur divers sujets (la situation du noyer cendré en Outaouais, la propagation des plantes indigènes menacées au Québec, etc.)
Il apporte également un soutien aux entreprises horticoles pour la conception et l’analyse de leurs besoins (intrants inertes et végétales nécessaires, programmation, marketing).
En 2014, il a mentorat un étudiant de l’université de Grenoble pour son mémoire de Master 2, créé plusieurs pages Facebook sur la biodiversité en Outaouais et participé à plusieurs documentaires de la télévision nationale Radio-Canada.

Horticulture de plantes alpines, paysagement spécialisé
Botanique: caractérisation des milieux humides et recherche de plantes rares indigènes.

 

Avant une installation de fosse septique, il faut réaliser une étude écologique.

La méthodologie à suivre est la suivante :
Les principaux groupements végétaux sont caractérisés selon les pourcentages de recouvrement estimés de chacune des espèces de plantes vasculaires ayant au moins 1 % de recouvrement, pour chacune des trois principales strates végétales.
Ces trois strates sont : la strate arborescente, la strate arbustive et la strate herbacée. La strate arbustive comprend parfois des espèces arborescentes à l’état de juvéniles, c’est-à-dire mesurant moins de 5 mètres de hauteur. La strate herbacée comprend aussi parfois les sphaignes, qui ne sont pas des espèces vasculaires, mais qui peuvent dominer cette strate, dans les milieux humides.

Les milieux humides sont délimités selon la méthode botanique experte, c’est-à-dire par les trois principaux groupes de critères retenus par le MDDEP, 2006. Ces trois principaux groupes de critères identifiant la ligne naturelle des hautes eaux (LNHE) sont :
– les critères botaniques : la limite de prédominance supérieure à 50 % des plantes aquatiques sur les plantes terrestres, d’après les listes des plantes obligées ou réputées facultatives des milieux humides du Québec méridional (ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, 2008); cette notion de prédominance s’appliquant là où les espèces aquatiques ou le nombre d’individus de plantes hydrophytes sont dominants
– les critères biophysiques : la limite d’érosion des berges, la limite de la ligne de débris délaissés par les crues, la limite supérieure des marques d’usure ou de marques de stagnation de l’eau sur l’écorce des arbres, la limite supérieure de litière noirâtre à la surface du sol, la limite supérieure des arbres dont les racines sont saillantes hors du sol, les cuvettes stériles
– les critères hydrologiques: la présence d’eau au sol au printemps, en été ou en automne, les sols saturés d’eau, détrempés ou spongieux, la présence d’eau ou de ruisseau sous roches.

Les espèces de plantes vasculaires menacées ou vulnérables ou susceptibles d’être ainsi désignées au Québec étaient également recherchées. Elles font partie de la liste officielle du MDDEP (Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec, 2008).

Pour plus d’information, consultez cette page.

Recent Comments