Archive for February, 2010

Je ne veux surtout pas me prétendre docteur ou guérisseur ou faire la promotion de la médecine. Cet article se veut qu’une référence des usages en herboristerie de nos premiers peuples.
N’essayez pas ces plantes comme ‘remède’, à moins que vous soyez un herboriste qualifié qui connaît ces plantes indigènes par le nom latin, seul moyen de ne pas se tromper de plante!

Caulophyllum thalictroides

Gaultheria procumbens – le petit thé des bois

Voici le tableau des
usages amérindiens de nos plantes indigènes.

Cornus canadensis
ou
Quatre-Temps

Mitchella repens

Le trille

………….



BlogsAnnuaire QuébecSite MeterAu jardin, conseils en jardinage

============

Site Meter


==============

—————————————————————–
Pour la St-Valentin, je vous offre des petits cœurs……. saignants

Lisez l’article sur la verdure printanière de nos forêts …………… à:

—————————————————————–
(merci à toutes les personnes qui contribuent des photos libres de droit)

Typiquement:

 …. et il y a parfois une forme de couleur rose

Après la floraison, le feuillage disparait pour laisser la place à d’autres plantes; seul une racine enflée, genre tubercule ou corme, subsistent.
Les cormes peuvent être ramassées, classifiées par grosseur et replantées en alvéoles, 72 par plateau de 11 par 22 pouces. 
On pourrait aussi les garder au frais, au réfrigérateur autour de 0C, pour empotage à l’automne pour que ces cormes fleurissent par forçage en hiver.

Voici à quoi ressemble les racines:

 … Une autre espèce lui ressemble beaucoup, la Dicentra canadensis

semis de 2 ans, 5/50 plants en fleurs, soit 10%,

Bon jardinage!



BlogsAnnuaire QuébecSite MeterAu jardin, conseils en jardinage

………….

Actaea rubra a des fruits rouges

“Arnason, T. 1981. Can. J. Bot. Vol 59, 1981, pp 2200-2325”

Compton, J. A. & A. Culham. 2004. Neotypification of Actaea pachypoda Elliott (Ranunculaceae). Taxon 53:163-165.

Compton, J. A. et al. 1998. Reclassification of Actaea to include Cimicifuga and Souliea (Ranunculaceae): phylogeny inferred from morphology, nrDNA ITS, and cpDNA trnL-F sequence variation. Taxon 47:615.

Duke, J. A. et al. 2002. CRC Handbook of medicinal herbs. (CRC MedHerbs ed2)

DUKE1992A: Duke, James A. 1992. Handbook of phytochemical constituents of GRAS herbs and other economic plants. Boca Raton, FL. CRC Press.

DUKE1992B: Duke, James A. 1992. Handbook of biologically active phytochemicals and their activities. Boca Raton, FL. CRC Press.

Eilers, L. J. & D. M. Roosa. 1994. The vascular plants of Iowa. (L Iowa)

Encke, F. et al. 1984. Zander: Handwörterbuch der Pflanzennamen, 13. Auflage. (Zander ed13)

Encke, F. et al. 1984. Zander: Handwörterbuch der Pflanzennamen, 13. Auflage. (Zander ed13)

FNA Editorial Committee. 1993-. Flora of North America. (F NAmer)

GNW: Jones, Samuel Gardening with Native Wild Flowers, 1999

GPWW: Cullina, William, Growing ang propagating wildflowers of the United States and Canada, 2000

Huang, K. C. 1993. The Pharmacology of Chinese Herbs. CRC Press, Boca Raton, FL 388 pp.

Huxley, A., ed. 1992. The new Royal Horticultural Society dictionary of gardening. (Dict Gard) [= A. alba].

Huxley, A., ed. 1992. The new Royal Horticultural Society dictionary of gardening. (Dict Gard) [= A. alba].

Jeffery B. Harborne and H. Baxter, eds. 1983. Phytochemical Dictionary. A Handbook of Bioactive Compounds from Plants. Taylor & Frost, London. 791 pp.

Keener, C. S. 1977. Studies in the Ranunculaceae of the southeastern United States: 6. Miscellaneous genera. Sida 7:3.

Lydon, J. & Duke, S., The potential of pesticides from plants, pp. 1-41 in Craker, L. & Simon, J., eds, Herbs, Spices & Medicinal Plants: Recent Advances in Botany, Horticulture, & Pharmacology, v. 4, Oryx Press, Phoenix, 1989, 267pp.

M&R572: Jim Duke’s personal files

M11: Merck 11th Edition

Newall, C. A., Anderson, L. A. and Phillipson, J. D. 1996. Herbal Medicine – A Guide for Health-care Professionals. The Pharmaceutical Press, London. 296pp.

Ownbey, G. B. & T. Morley. 1991. Vascular plants of Minnesota: a checklist and atlas. (L Minn)

PeEWP: Peterson, Edible Wild Plants, 1977

PM56(1):66: Jim Duke’s personal files

“POW: Curtis, William C., Propagation of wildflowers,
1986”

“PSC: Lamoureux, G. et als., Plantes sauvages
comestibles. Fleurbec, 1981”

Q FMV = Marie-Victorin, Frère, La flore laurentienne, 3ième édition 1995, Les presses de l’université de Montréal

Q FP = Fleurbec – Lamoureux Gisèle, La flore printanière, 576 pp, UPC9 782920 174173

Radford, A. E. et al. 1964. Manual of the vascular flora of the Carolinas. (F Carolin)

Scoggan, H. J. 1978-1979. The flora of Canada, 4 vol. (F Canada)

Smith, E. B. 1978. An atlas and annotated list of the vascular plants of Arkansas. (L Arkansas)

Steyermark, J. A. 1977. Flora of Missouri. (F Missouri)

Still, S. M. 1994. Manual of herbaceous ornamental plants, ed. 4. (Man HerbPl)

Voss, E. 1972-. Michigan flora. (F Mich)

Walters, S. M. et al., eds. 1986-. European garden flora. (Eur Gard F) [= A. alba].

w-GRIN: http://www.ars-grin.gov/cgi-bin/npgs/html/

Wiersema, J. H. & B. León. 1999. World economic plants: a standard reference. (World Econ Pl)

Williamson, E. M. and Evans, F. J., Potter’s New Cyclopaedia of Botanical Drugs and Preparations, Revised Ed., Saffron Walden, the C. W. Daniel Co., Ltd., Essex UK, 362 pp, 1988, reprint 1989.

“WISC: http://www.botany.wisc.edu/wisflora/



BlogsAnnuaire QuébecSite MeterAu jardin, conseils en jardinage

………….

============

Asarum canadense

(fiche technique)

compilée par M.Larochelle en juillet 2005
TAXONOMIE
auteur Linnée
type de plante herbacée indigène au Canada
synonymes latins Asarum acuminatum (Ashe) Bickn.
Asarum canadense var. ambiguum
Asarum canadense var. reflexum
Asarum latifolium Salisb.
Asarum pusillum (Peck) Nash
Asarum reflexum Bickn.
Asarum rubrocinctum
nom commun français ASARET DU Canada
Asarette
GINGEMBRE SAUVAGE
pied-de-veau
Snicroute
France: Serpentaire du Canada
nom commun anglais American wild ginger
Asarum
Black snakeroot
black snakeweed
Broadleaved asarabacca
Canada Snakeroot
Canadian Wild Ginger
Cat’s-foot
Colicroot
Colstfoot
coltsfoot snakeroot
False colt’s-foot
Ginger Root
Ginger, wild
heart snakeroot
Indian Ginger
Kanada Azarumu
Snakeroot
southern snakeroot
Vermont snakeroot
Wild Ginger
nom commun étranger Amérindien: Asarabacca
Allemand: Kanadische Haselwurzel
Allemand: Kanadische Schlangenwurzel.
Espagnol: Asaro
Espagnol: Serpentaria
Finlandais : Kanadantaponlehti
Italien: Asaro
Suedois: Kanadensisk hasselört
références de Floras P [43] Fernald. M. L. Gray’s Manual of Botany. American Book Co. 1950
P [200] Huxley. A. The New RHS Dictionary of Gardening. 1992.
MacMillan Press 1992 ISBN 0-333-47494-5
[270] Flora of N. America
Q FP
Q FMV
références WEB w-PFAF
UNIMELB
w-GRIN
W-FNA
famille Aristolochiaceae
ethymologie de a:ne pas; sairo: je décore
gènes 2n = 36
taxon semblable Asarum europaeum
distribution : Est de l’Amérique du nord
DESCRIPTION
type indigène herbacée vivace de sous-bois
fleur, couleur pourpre et brun
mois de floraison en avril et/ou juin
Hauteur en cm  (minimum): 12
(maximum): 25
largeur en cm en colonie
CULTURE
sol pauvre, aime la matière organique
texture: sable, léger ou lourd
besoin en eau frais à sec
drainage bien drainé, mais résiste à la sécheresse
pH 4.5-7.5 (4.5-6 idéalement)
en nature on le trouve aussi sur sol alcalin
zone de rusticité 2-3 à 8
espacement 12 plants par mètre carré
ensoleillement ombre dense à mi-ombre
habitat boisé humide
propagation semence, bouture surtout et marcottage naturel
se resème sur place avec les conditions favorables
semer dans une couche froide avec la semence fraîche
en nature, elle se répand par la racine
semis optimal – méthode aussitôt que la graine est prête, sans la sécher
semis en nature Du semis, la plante peut prendre 2-3 ans pour produire sa
première feuilles et jusqu’à 5 ans pour fleurir
un ramet produit 1-4 ramet/saison (moy:1.2) [Q FP]
en nature, le taux de survie  est de 2 à 23% [Q FP]
traitement préalable 4 semaines à -5 à 5 C;
stratifier la vieille semence 4 semaines à la fin hiver
dormance: si la graine ne germe pas le premier automne, cela peut
prendre de 1 à 2 ans pour le faire
germination en nature L’hypocotyle dure 3 mois, l’épicotyle de l’automne permet la germination au printemps suivant
culture sous verre en serre: produit des fleurs en dedans d’un an
lent en pot s’il manque d’humidité
1 an, sa maturité atteinte quand la feuille=7cm de dm
transplantation transplanter à 2 cotylédons et garder au frais le
premier hiver
à mettre à l’abri de gros gels
RÉCOLTE de semences
quand ?
semence: difficile à voir, mais la graine doit être brun foncé
en mai et juin. Les petits animaux mangent le fruit
feuilles: les plus grosses feuilles de ramifications latérales
la feuille est prête à récolter lorsque le diamètre atteint 7 cm et à la floraison la feuille mesure en moyenne 10cm de diamètre
intendance peut devenir rare si la cueillette de plants est trop forte
valeur de restauration moyenne de semences et abondant de boutures placées au frais
semences par gramme 200
nettoyage enlever les semences du fruit
entreposage – semence ne jamais laisser sécher et surveiller la moisissure  en gardant au frigo
fournisseurs http://www.mlarochelle.net
USAGES
nutraceutique culinaire
gelée-confitures
conserves-séché
séchée pour utilisation ultérieure, la racine devient un
substitut au gingembre commercial
partie récoltée racines de préférence à l’automne mais disponibles toute l’année
attention: la feuille contient un poison
les fleurs en avril et mai: condiment à saveur de gingembre
condiments la racine est utilisée comme assaisonnement comme le gingembre connercial
desserts, bonbons, friandises la racine cuite est excellente friandise: bouillir la racine jusqu’à ce qu’elle soit tendre puis mijoter 20-30 minutes dans un sirop sucré
ornemental utilisé dans un contenant, une plate-bande, comme couvre-sol ou pour naturaliser
associer avec Adiantum pedatum
attire les papillons (Battus philenor)
en artisanat et hortithérapie, on utilise la feuille pressée
références des usages Arnason 1981, Majella Larochelle 2005, PeEWP
USAGE MÉDICAL
la partie
la feuille: servait en usage interne pour les troubles du cœur en infusion
la racine: servait en usage externe en décoction ou compresse
contre l’inflammation
servait en usage interne en décoction pour: le manque d’appétit,  la douleur ou spasme à l’estomac, les intestins, l’urine, l’utérus, la fièvre ou pour favoriser la transpiration. Elle pouvait aussi être machée.
la racine séchée: servait en usage externe pour les fractures, contusion et bleu
le rhizome: servait comme expectorant pour provoquer le vomissement
macher le rhizome combattait la flatulence
propriétés la racine est carminative, diaphorétique, diurétique
fébrifuge, stimulante et tonique
elle fut aussi utilisée pour les douleurs musculaires, la congestion du nez, la convulsion infantile et les maux de têtes
en herboristerie on l’utilise dans les cas de grippe à petite dose puisqu’à grande dose elle crée  des nausées de l’estomac
décoction: 1 cuil. thé de racine égrainée dand 1 pinte d’eau, prendre 2
cuil. à table au besoin
références médicinales Arnason 1981 /Black 1980/ Hutchens
COMPOSITION
contenu de la feuille 1,8-CINEOLE ACIDE ASCORBIQUE ALLO-OCIMENEALPHA-PINENE
ALPHA-TERPINENE AZULENE BETA-PINENE BORNEOL CAMPHENE
CAMPHOR CARYOPHYLLENE CIS-DEHYDROMATRICARIA-ESTER COPAENE CUMINAL
DEHYDEDELTA-CADINENE GAMMA-TERPINENE Huiles Essentielles
HUMULENE LIMONENE MYRCENE P-CYMENE SABINENE
TERPINEN-4-OLTRANS-DEHYDROMATRICARIA-ESTER TRICYCLENE triophenes
contenu de la fleur Huiles Essentielles THIOPHENES
contenu de la plante 2,3-DIHYDROACETOXYMATRICINE,
5-HYDROXY-3,6,7,4′-TETRAMETHOXYFLAVONE,
8-ACETOCYARTABSIN, 8-ANELOOXYARTABSIN, ACETYLBALCHANOLIDE, ACHICEINE,
ACHILLEINE, ACHILLETINE, ACHILLICIN,ACHILLIN, ACONITIC-ACID,
ALPHA-THUJONE, ALUMINUM, APIGENIN, APIGENIN-GLUCOSIDE, ARABINOSE,ARTEMITIN,CENDRES,ASPARAGINE, AUSTRICIN, BALCHANOLIDE,
BENZALDEHYDECYANHYDRINGLYCOSIDE, BETA-CAROTENE, BETAINE, BETA-SITOSTEROL, BETA-SITOSTEROL-ACETATE, BETONICINE, BORNYL-ACETATE, ACIDE BUTYRIC,
CAFFEIC-ACID, CALCIUM,CARBOHYDRATES,CASTICIN, CEROTINIC-ACID, CHAMAZULENE,CHAMAZULENE-CARBOXYLIC-ACID, CHOLINE, CHROMIUM,CINEOLE,
COBALT,COUMARINS, DEACETYLMATRICARIN, DULCITOL, EUGENOL, FARNESENE, GRAS, FIBER,FOLACIN, FORMIC-ACID, FURFURAL, FURFURYL-ALCOHOL, GALACTOSE,
GLUCOSE, GUAIAZULENE, HEPTADECANE, HOMOSTACHYDRINE, HYDROXYACHILLIN, INOSITOL, INULIN, FER, ISOARTEMISIA-KETONE, ISOBUTYL-ACETATE,
ISORHAMNETIN, ISOVALERIC-ACID, KILOCALORIES, LEUCODIN, LUTEOLIN, LUTEOLIN-7-GLUCOSIDE, MAGNESIUM,MANGANESE,MANNITOL, MENTHOL, MILLEFIN,
MILLEFOLIDE, MOSCHATINE, MYRISTIC-ACID, NIACIN, OLEIC-ACID, PALMITIC-ACID, PENTACOSANE, PHOSPHORUS,PONTICAEPOXIDE, POTASSIUM, PROAZULENE,
protéines,QUERCETIN, QUERCETIN-GLYCOSIDE, QUERCITRIN, RÉSINE, RIBOFLAVIN,RUTIN, SALICYLIC-ACID, SELENIUM, SILICON,SODIUM,STACHYDRINE,
STIGMASTEROL, SUCCINIC-ACID, TANNIN,TERPINEOL, THIAMIN, THUJONE, TIN, TRICOSANE, TRIGONELLINE, VIBURNITOL, EAU,ZINC,
contenu de la racine ACIDE ARISTOLOCHIQUE
références de composition DUKE1992A, Arnason 1981
BIBLIOGRAPHIE
Arnason 1981 /Black 1980/ Hutchens

Assiniwi, B. 1988. La médecine des indiens d’amérique, 1988 Guérin littérature, 448 pp.

FNA Editorial Committee. 1993-. Flora of North America. (F NAmer) 2:250.
Q FMV=Marie-Victorin, Frère, La flore laurentienne, 3ième édition 1995, Les presses de l’université de Montréal
Q FP=Fleurbec – Lamoureux Gisele, La flore printanière,  576 pp, UPC9 782920 174173
Q FPL=Fleurbec – Lamoureux Gisèle, Fougères, prêles et lycopodes,  511 pp, UPC9 782920 174139
USDA=http://www.ars-grin.gov/cgi-bin/npgs/html/
http://plants.usda.gov/cgi_bin/topics.cgi?mode=Scientific+Name&keywordquery=Asarum+canadense&earl=plant_search.cgi

M Larochelle: communications personnelles

=================
Asarum canadense
=================

(cliquez sur la photo)

BlogsAnnuaire QuébecSite MeterAu jardin, conseils en jardinage

………….

Recent Comments